Appuyer sur [ esc ] ou Fermer+

Mot du président

Mot du président
Jean Luc RUELLE
Notre ambition est celle d’une croissance forte bénéficiant à notre terre d’accueil et à nos entreprises.

Chers membres, chers amis,

D’abord quelques mots sur l’environnement des affaires

La croissance générale en AFS s’est réduite en 2016 passant de 5,7 en 2012 à 4,6 soutenue par la stabilité de l’Afrique de l’Ouest  entre 4,5 et 5%, mais une forte dégradation en Afrique Centrale passant de 5,2% à 2,8% (poids des économies pétrolières).

  • A noter les bonnes performances de la CI, Sénégal et Cameroun qui stabilisent par leurs économies diversifiées la croissance de leurs zones.
  • En 2017, un taux global moyen de 4,5% devrait se maintenir sur la Zone AFS, avec 6% en Afrique de l’Ouest et 3% en Afrique Centrale. 

En Côte d’Ivoire, la situation s’est complexifiée après les années d’allégresse,

  • Contraintes budgétaires, avec pour conséquence le poids des régies financières sur les entreprises du secteur formel.
  • Descente aux enfers des cours de certaines matières premières
  • Les crises de début janvier touchant militaires et fonctionnaires
  • Une croissance en 2017 qui sera inférieure mais qui n’intègre pas et redistribue peu, levain de problèmes socio-politiques à terme.
  • Un souci persistant sur l’insertion de jeunes, la formation et le recrutement de ressources adaptées pour nos entreprises.
  • Une gouvernance qui peine (Tax paying, Doing Business), malgré les bonnes volontés (cf. DGI)
  • Un horizon politique peu éclairé malgré la bonne tenue des élections de fin 2016 et la réforme constitutionnelle.

Cette situation va demander plus de prudence et de vigilance et de solidarité.

La force de notre Chambre est qu’elle est une Organisation indépendante dont les avis sont écoutés par les pouvoirs publics même si les degrés de liberté de cette dernière sont parfois limités.

Notre Chambre est un forum où nous avons promis dès l’origine de promouvoir des valeurs de gouvernance et où nous devons partager nos expériences.

Notre Livre Blanc, nos contacts directs avec les autorités doivent nous aider.

Signalez nous les freins que vous rencontrez VITIB, Règlement 14 etc.

 

Sur notre Chambre,

Nous terminions l’année 2015  avec beaucoup d’ambitions et d’espoirs pour notre institution. Nous avions souhaité pour 2016 étendre notre rayonnement, accroître notre palette de services à l’attention des adhérents et fédérer les plateformes regroupant les opérateurs économiques européens sur le continent africain.

2016 a été particulièrement riche en temps forts et en activités pour Eurocham. Notre positionnement en tant que partenaire incontournable auprès de l’Etat de Côte d’Ivoire, a été renforcé grâce au succès de nos activités et à l’accroissement du nombre de nos membres à un effectif de 157, soit 28 nouvelles adhésions.

Les opportunités de rencontres et le nombre des évènements ont été maintenus à un niveau élevé avec 35 événements organisés en 2016, donnant à nos adhérents la possibilité de se retrouver, de partager les bonnes pratiques d’affaires et de rencontrer les meilleurs experts.

Un Forum économique a été co-organisé par Eurocham pour le compte de l’Union Européenne, à travers la délégation de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, sur le thème de : « Ensemble, pour une croissance commune ». Cet événement majeur a été l’occasion de faire travailler ensemble les opérateurs européens et ivoiriens du secteur privé, et les autorités du secteur public, sur des thématiques ayant trait au climat des affaires.

La Chambre a aussi participé activement aux activités initiées par les autorités administratives et politiques, dans le cadre de l’amélioration des affaires avec notamment une présence marquée au sein du Comité de partenariat Etat-Secteur Privé et du CEPICI.

Les Commissions ont poursuivi leurs travaux afin d’apporter à nos adhérents des solutions aux problématiques inhérentes à leurs activités. Sur le plan du renforcement des capacités 07 sessions de formations et 17  sessions d’informations ont été tenues.

Dans un esprit d’ouverture et de développement de la coopération avec d’autres chambres de commerces européennes nationales, Eurocham a adhéré au réseau mondial d’organisations regroupant des acteurs économiques  européens privés.

Sur les chantiers déjà lancés, nous comptons renforcer notre rôle aux côtés de l’Etat de côte d’ivoire par la publication d’un livre blanc multisectoriel, au premier semestre 2017 qui sera présenté au Premier Ministre.

Au niveau de la communication, nous avons fait évoluer notre site internet et nous nous sommes doté d’un visuel institutionnel ainsi que d’une plaquette numérique de présentation, nous avons également  renforcé la qualité de nos communications aux adhérents  à travers 2 Newsletters dont 1 économique chaque mois.

A vous adhérents qui nous faites confiance, je tenais à vous remercier et vous promets d’accentuer nos efforts pour répondre à vos besoins.

Je souhaitais également remercier chaleureusement mes amis du comité exécutif qui s’investissent sans compter à mes côtés dans la vie d’Eurocham, nos Présidents de commission qui contribuent pour beaucoup à l’animation d’Eurocham et l’équipe permanente qui travaille à la mise en forme de nos idées. Une restructuration de notre équipe permanente a été  effectuée en 2016.

Eurocham continuera cette année encore à être présente et active sur les sujets majeurs pour toujours mieux servir ses adhérents et inciter les entreprises européennes à se positionner sur le Marché IVOIRIEN

Jean Luc Ruelle,
Président